Cabinet Bougardier | 22 Av. de l’Opéra - 75001 Paris - Sur rendez-vous

Des prêts sur-mesure pour des clients fidèles

Pour le Cabinet Bougardier, il n’est pas si rare de proposer plusieurs prêts aux mêmes clients pour des objets différents. En effet 40% des clients, après un premier financement reviennent pour d’autres projets. Et dans tous les cas l’objectif est de trouver le financement le plus adapté à la situation, une solution totalement personnalisée.

Michèle pharmacienne et Jean-Paul, chef d’entreprise, tous deux d’une soixantaine d’années forment un couple uni, aux projets multiples. Ils possèdent une résidence en banlieue d’une valeur de 500 000 euros où ils habitent et un appartement à Paris d’une valeur de 1,2 millions d’euros, loué à une compagnie aérienne.

Le crédit hypothécaire pour acheter une maison…

En 2016, ils tombent sous le charme d’une grande propriété dans la vallée de Chevreuse estimée à 1,4 millions d’euros. Avec un apport de 400 000 euros, ils optent pour un prêt in fine qui leur permet de ne rembourser que les intérêts pendant 5 ans, puis le capital dans son intégralité à la vente de la pharmacie, à la retraite de Michèle. Alors qu’aucune banque de réseaux n’accepte de les financer, essentiellement en raison de leurs statuts de professionnels indépendants, le Cabinet Bougardier prend les choses en main. Il leur obtient 1 million d’euros en prenant en garantie complémentaire l’appartement parisien et la résidence de banlieue. Le montant du financement ne peut dépasser, en effet, 50% de la valeur des biens hypothéqués.

… et s’assurer une belle retraite

En 2019, Michèle a l’opportunité de déménager sa pharmacie dans un local beaucoup plus grand et mieux placé et de développer ainsi son activité et son chiffre d’affaires qui pourrait passer de 2 à 3 millions, sans parler de la plus-value à la vente, programmée dans 5 ans. Pour acquérir ce nouveau local, Michèle a besoin de 500 000 euros. Elle pense que la banque qui gère son compte professionnel la suivra, mais ce n’est pas le cas. Après le 1er crédit de 2016, elle décide alors de s’adresser de nouveau au Cabinet Bougardier qui lui négocie un prêt supplémentaire de 500 000 euros.

L’encours total s’élève alors à 1,5 millions d’euros avec des biens en garantie (résidence principale, maison de banlieue et appartement parisien) évalués à 3,1 millions d’euros après expertise.

« Nous venons fréquemment en aide à des emprunteurs « non classiques » comme Michèle et Jean-Paul qui sont à la fois indépendants et proches de l’âge de la retraite et ne veulent pas s’engager sur un prêt amortissable sur 20 ans. Ils possèdent plusieurs biens qui leur permettent d’obtenir avec nous un prêt sur mesure. Mais attention… Le prêt hypothécaire n’est pas seulement un prêt sur gage. Il nécessite une garantie : le bien immobilier mais aussi la capacité de remboursement de l’emprunteur. L’objectif ? Que tout se passe bien jusqu’à la fin ! »