Aider son enfant à financer son premier achat, le cas d'Alexis et ses parents

Publié le 24 novembre 2023. Rédigé par un collaborateur du Cabinet Bougardier.

La conjoncture économique rend difficile le premier achat immobilier : les taux d'intérêt sont élevés, le foncier reste cher et les banques accordent moins de prêts qu'auparavant. 

Pourtant, grâce au crédit hypothécaire, des parents qui sont déjà propriétaires peuvent emprunter eux-mêmes pour aider leurs enfants à acheter leur première propriété. 

L'apport d'Alexis n'est pas suffisant, ses parents empruntent pour l'aider

Durée : 2 minutes

Avec Véronique Bougardier, directrice

Contraint de solliciter de l'aide, malgré une bonne situation

Alexis a 28 ans. Il occupe un poste de directeur en CDI dans une grande entreprise à Paris. Malgré la stabilité de sa situation professionnelle, il ne parvient pas à emprunter auprès des principales banques de réseaux. 

Ces banques lui demandent de constituer un apport représentant près de 30 % du prix de l'appartement qu'Alexis souhaite acheter. 

Alexis a bien mis de l'argent de côté, mais ses économies semblent bien maigres au regard du montant de l'apport demandé. C'est alors qu'il demande de l'aide à ses parents, mais eux non plus ne disposent pas d'une somme pareille.

La solution : un prêt de trésorerie garanti par hypothèque

Les parents d'Alexis sont propriétaires de leur résidence principale, une maison de ville située à Sèvres (Hauts-de-Seine) ainsi que d'un grand appartement dans le XVIIe arrondissement de Paris dont ils ont hérité et qu'ils louent à une famille. 

Ils avaient déjà sollicité les services de courtage en crédit du Cabinet Bougardier quinze ans auparavant pour financer les droits de succession de l'appartement parisien. C'est donc tout naturellement qu'ils prennent de nouveau rendez-vous pour trouver une solution pour aider leur fils.

Grâce à notre concours, ils obtiennent un prêt de trésorerie de 200 000 euros, remboursable par mensualités pendant dix ans. Les revenus du couple sont suffisants pour leur permettre de payer les échéances sans difficultés. 

Les fonds empruntés sont donnés à leur fils Alexis, qui est alors en mesure de présenter un apport suffisant pour solliciter son premier crédit immobilier. 

Emprunter pour faire don des fonds à ses enfants

Chaque enfant bénéficie d'un abattement fiscal de 100 000 euros sur les dons reçus de la part de chacun de ses parents (donc 2 x 100 000 € pour 2 parents). Cet abattement se renouvelle tous les quinze ans.

Transmettre de son vivant, c'est optimiser la fiscalité

De nombreux propriétaires français font le choix d'emprunter pour donner à leurs enfants. En empruntant, ils comptent optimiser la fiscalité de leur don : ils profitent au maximum de l'abattement fiscal et pourront renouveler l'opération quinze ans plus tard.

Donner et transmettre grâce aux solutions de financement Bougardier

Fondé en 1970, le Cabinet Bougardier est courtier spécialiste en crédit hypothécaire. Notre équipe de professionnels a développé une expertise toute particulière  en ce qui concerne les problématiques de transmission d'un patrimoine. 

Que ce soit pour financer des droits de succession, une donation ou le rachat d'une soulte, le Cabinet Bougardier vous accompagne et négocie pour vous le bon crédit dans la bonne banque. 

Demander un crédit hypothécaire

Pour aller plus loin, lisez d'autres récits de clients du Cabinet Bougardier :