Cabinet Bougardier | 22 Av. de l’Opéra - 75001 Paris - Sur rendez-vous

Le principe du prêt in fine

Vous avez un besoin rapide de trésorerie et êtes dans l’attente de la vente d’un bien immobilier ? Variante du crédit hypothécaire classique, le prêt in fine peut être une solution de financement à votre portée.

Qu’est-ce qu’un prêt in fine ?

Un investissement qui ne peut attendre, une dette à régler rapidement, un événement à financer très prochainement : nombreuses sont les raisons qui peuvent vous amener à avoir besoin de liquidités à très court terme.

Or vous êtes propriétaire d’un bien immobilier que vous avez mis en vente ; vous êtes donc certain(e) de disposer d’une certaine somme d’argent dans un avenir relativement proche, mais la conjoncture du marché de l’immobilier ne joue pas en votre faveur.

Dans le cadre d’un crédit hypothécaire, un prêt in fine peut vous permettre d’emprunter jusqu’à 50% de la valeur de votre bien en proposant ce dernier en garantie, et de ne payer dans un premier temps que les intérêts du prêt répartis en mensualités. Le capital ne vous sera demandé qu’à l’échéance du prêt, généralement au bout de 5 à 7 ans.

Cas pratique : sortir d’une situation délicate

Un ensemble immobilier imposant à Vincennes, dans l'Est parisien.

Floriane Malmeux, 65 ans y possède, deux maisons du XIXè dont une, qu'elle habite, et un immeuble de mille mètres carrés, loué 150 000 euros par an à la filiale d’un groupe pétrolier.

Sur un terrain adjacent s'élève une grande demeure de 27O mètres carrés. Cette dernière est mise en vente. Elle est estimée 1,2 million d’euros. L'ennui est qu'à ce prix-là, elle ne trouve pas aisément preneur. Or Floriane Malmeux, de caractère fantasque, s'est mise toute seule dans une situation des plus délicates. Elle doit d'abord rembourser deux crédits personnels de 270 00 et 60 000 euros. Elle doit au fisc la bagatelle de 325 000 euros. Elle s'exécute irrégulièrement, voire pas du tout.

Résultat : tous ses comptes sont bloqués et toutes les banques de réseau lui sont évidemment fermées. Seul le Cabinet Bougardier va se révéler capable de dénouer l’affaire. Le Cabinet lui trouve un crédit de 700 000 euros qui aura pour gage l’immeuble de bureaux de mille mètres carrés. Cette somme va permettre à Floriane Malmeux d'apurer en totalité sa calamiteuse situation financière.

Le crédit sera in fine : seuls les intérêts seront remboursés pendant cinq ans (au maximum). Soit 43 000 euros par an. Le loyer des bureaux (150 000 euros annuels) y pourvoira en priorité (cession-loyer). Le capital (700 000 euros) sera remboursé intégralement en une fois, au plus tard à l'issue du contrat (5 ans). Plus vraisemblablement lorsque sera vendue la demeure à 1,2 million d'euros.

Votre bien est en vente mais vous avez un besoin rapide de liquidités ? Remplissez une demande en ligne pour obtenir un prêt in fine, ou contactez le Cabinet.

MERCI DE REMPLIR VOTRE DEMANDE DE CRÉDIT HYPOTHÉCAIRE EN LIGNE.
VOTRE DOSSIER SERA TRAITÉ SANS DÉLAI ET DONNERA LIEU À UN SUIVI PERSONNEL